Travailleur isolé
  1. Accueil
  2. Décryptage
  3. La protection des travailleurs isolés

La protection des travailleurs isolés


De multiples dispositifs technologiques sont désormais disponibles pour renforcer la protection des travailleurs isolés (rendue obligatoire par la loi pour les employeurs). Connectés, géolocalisés, les systèmes actuels accélèrent considérablement l’intervention des secours en cas de problème.

Article mis à jour le 13 mars 2017

La protection des travailleurs isolés est une obligation légale incombant aux employeurs.

Si des salariés interviennent chez des clients, l’article R4512-13 du Code du travail impose que leur sécurité soit assurée « lorsque l'opération est réalisée de nuit ou dans un lieu isolé, ou à un moment où l'activité de l'entreprise utilisatrice est interrompue ».

C’est le cas de nombreux prestataires qui se rendent chez leurs clients la nuit ou le week-end pour effectuer des travaux de maintenance.

Au-delà de ce cas particulier, spécifiquement prévu par la loi, le Code du travail, dans son article L4121-1, oblige l'employeur à « prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. »

Il en découle que dès qu’un salarié est seul, hors de portée de vue ou de voix pendant un certain temps, il doit disposer d’un moyen de secours en cas d’accident ou de malaise.

Un système d’alarme embarqué

Des technologies mobiles et portatives sont facilement et rapidement accessibles aujourd’hui pour répondre à ce besoin de Protection des travailleurs isolés (PTI).

Il s’agit de dispositifs d’alarme, portés par les salariés, et capables d’alerter les secours automatiquement ou sur déclenchement.

L’appareil se présente souvent sous la forme d’un boitier électronique, d’un téléphone spécialement renforcé que le collaborateur accroche généralement à sa ceinture.

En cas de problème, le porteur peut déclencher une alarme par pression sur un bouton.

En cas d’accident et de perte de conscience, l’appareil déclenche lui-même l’alerte lorsqu’il détecte par exemple :

  • Une perte de verticalité prolongée
  • Une immobilité prolongée
  • Une sortie hors de la zone définie
  • Une défaillance du système ou une batterie faible

Signal d’alerte multicanal

Les appareils de PTI sont des émetteurs : ils peuvent transmettre l’alarme de multiples façons en utilisant divers canaux : GSM, RFID, SMS, satellite, etc.

L’alarme est alors envoyée vers une société de sécurité privée possédant une station de télésurveillance.

Géolocalisation et signalisation

Dépêchés par le télésurveilleur, les secours peuvent être précisément guidés grâce aux fonctions de géolocalisation embarquées dans certains PTI.

Avec ou sans GPS, la plupart des dispositifs de protection individuelle intègrent un signal lumineux ou un signal sonore qui aide à localiser la personne en danger lorsqu’elle est inconsciente.

Les dispositifs ont tellement évolué ces dernières années, qu’il est possible d’intégrer toutes les fonctions des PTI les plus modernes dans des talkies-walkies.

Il est également possible de trouver des PTI spéciaux capables de signaler un danger aux salariés évoluant en zone d’atmosphère explosive (Atex).

Aussi sophistiqués soient-ils, ces appareils ne se montrent réellement efficaces que si le signal de détresse est reçu par un professionnel de la sécurité qui sera en mesure d’intervenir rapidement.

Recevez le magazine en ligne Infos Securitas pour rester informé de l’actualité du marché de la sécurité privée, et des solutions de sécurité intégrées avec technologie de Securitas.


Magazine infos Securitas

Besoin de plus de renseignements ?


N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande d'information. Notre service clients répondra à vos questions.