Bénéfices de télésurveillance avec vidéo
  1. Accueil
  2. Décryptage
  3. Les bénéfices de la télésurveillance avec vidéo

Les bénéfices de la télésurveillance avec vidéo


Rendue obligatoire par le Code de la sécurité intérieure, la levée de doute doit précéder tout recours aux forces de l’ordre. Pour accélérer la procédure et augmenter le niveau de sûreté, la télésurveillance peut utilement être raccordée à des systèmes vidéo.

Comme son nom l’indique, la télésurveillance est le fait de surveiller à distance. « Télé » vient du grec ancien tễle qui signifie « loin ».

Son fonctionnement est assez simple dans son principe : des capteurs déclenchent une alarme qu’un transmetteur envoie à une station de télésurveillance. Les opérateurs de télésurveillance appliquent les consignes convenues au préalable avec leur client.

Souple et efficace, la télésurveillance est une solution de sécurité très répandue. Le marché en France a enregistré des taux de croissance pouvant aller jusqu’à +11 % par an en nombre de raccordements entre 2013 et 2017.

En septembre 2018, on comptait plus de 1,4 million de raccordements avec des taux d’équipement élevés pour les entreprises.

Surveiller à distance

La mission la plus classique des services de télésurveillance est de lutter contre l’intrusion. Avec près de 66 000 entreprises victimes de cambriolage ou de tentative de cambriolage en France en 2017, le besoin est réel.

Les systèmes de télésurveillance peuvent être raccordés à des détecteurs de mouvement, des détecteurs d'ouverture, des détecteurs de bris de vitre, voire directement raccordés à des caméras « intelligentes » capables de détecter des situations anormales et de remonter des alarmes.

La télésurveillance peut également servir dans le domaine de la sécurité technique : une montée de température anormale en salle informatique, une fuite de gaz sur un site industriel ou une panne d’onduleur sont des informations qui peuvent être transmises au télésurveilleur qui appliquera là aussi les procédures définies avec son client.

L’obligation d’une levée de doute  

En cas d’alarme, parmi les procédures que l’entreprise de télésurveillance doit appliquer, la procédure de levée de doute est incontournable.

Dans sa forme traditionnelle, la télésurveillance n’est pas reliée à une caméra vidéo. Il faut donc envoyer quelqu’un sur place afin de savoir si l’alarme s’est effectivement déclenchée à cause d’une intrusion ou d’un incident.

Cette personne peut être un agent de sécurité mobile, un salarié d’astreinte ou quiconque désigné par le client.

En revanche, sans vidéo permettant de lever le doute à distance, l’opérateur de télésurveillance ne peut pas faire appel immédiatement aux forces de l’ordre.

La levée de doute préalable est imposée par l’article L.613-6 du code de la sécurité intérieure afin de limiter la mobilisation inutile des forces de police ou de gendarmerie.

Le texte qualifie d’injustifié « tout appel des services de la police nationale ou de la gendarmerie nationale par les personnes physiques ou morales exerçant des activités de surveillance à distance des biens meubles ou immeubles qui entraîne l'intervention indue de ces services, faute d'avoir été précédé d'une levée de doute consistant en un ensemble de vérifications, par ces personnes physiques ou morales, de la matérialité et de la concordance des indices laissant présumer la commission d'un crime ou délit flagrant concernant les biens meubles ou immeubles. »

Une amende de 450 euros peut être infligée aux contrevenants.

La télésurveillance avec vidéo : intervenir plus vite

Avant qu’il puisse demander l’intervention des forces de l’ordre, le télésurveilleur doit donc recueillir des indices apparents d'un comportement délictueux révélant une infraction.

Si le système de télésurveillance est associé à une caméra vidéo, l’opérateur peut procéder lui-même à la levée de doute obligatoire grâce aux images et appeler directement la Police nationale ou la Gendarmerie.

Cette solution, qui a pour effet d’accélérer l’intervention, a été validée dans une circulaire du ministère de l’Intérieur :

En présence d'images non équivoques, confortées par l'existence d'éléments permettant de confirmer leur caractère inhabituel (liste des horaires de présence du personnel habilité, zones de passage autorisé, etc.) la réalité de l'atteinte aux personnes ou aux biens et immeubles est avérée et la levée de doute est réputée effectuée. 

Quelles différences avec la vidéosurveillance ?

La télésurveillance reliée à une caméra vidéo ne remplace pas la vidéosurveillance.

La vidéosurveillance est principalement utilisée localement, dans un grand magasin ou dans un quartier*, et non pas à distance.

Si l’agent de sécurité remarque une anomalie dans le flux d’images de vidéosurveillance, il applique les consignes prévues. Avec un système de télésurveillance avec vidéo, l'image ne s’affiche qu’au moment où une alarme est remontée à l’opérateur.

De plus en plus, la technologie vient assister les opérateurs pour réduire les délais d’intervention, limiter le risque d’erreur d’appréciation humaine et augmenter le niveau de sécurité.

*Sur la voie publique, la vidéosurveillance est appelée vidéoprotection.

Sources : infoprotection.fr, Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice

PLUS D'INFORMATION


Pour en savoir plus sur notre offre de télésurveillance avec vidéo

Nous contacter

Recevez le magazine en ligne Infos Securitas pour rester informé de l’actualité du marché de la sécurité privée, et des solutions de sécurité intégrées avec technologie de Securitas.


Magazine infos Securitas

Besoin de plus de renseignements ?


N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande d'information. Notre service clients répondra à vos questions.